Interviews

Cyril Brun, Chef de caves Charles Heidsieck, nous raconte ses deuxièmes vendanges

Chef de caves de la Maison de Champagne Charles Heidsieck depuis mai 2015 seulement, Cyril Brun donne pourtant le sentiment d’incarner « Champagne Charlie » depuis toujours. Après un peu plus d’un an au sein de la Maison Charles Heidsieck, comment aborde-t-il ses deuxièmes vendanges, quelles sont ses attentes, comment transmet-il son expérience et son savoir-faire ?

 

Cyril Brun Vendanges

En tant que gardien du “style Charles”, comment abordez-vous vos deuxièmes vendanges au sein de la Maison Charles Heidsieck ?

Lors de la première campagne, la somme d’information à emmagasiner était énorme… J’aborde la deuxième campagne de façon plus sereine sur ce point, les fondamentaux de la Maison sont sans aucune ambigüité, définis et intégrés. La première campagne 2015 était « facile » d’un point de vue climatique et complexe dans l’intégration de la culture Maison. 2016 s’annonce presque opposée.

Quelles sont les spécificités des vendanges au sein de la Maison Charles Heidsieck ? Comment vous préparez-vous à ce moment ?

L’approche est par nature très pragmatique, nous sommes une petite maison, nous sommes à l’écoute de nos vignerons et nos partenaires pour cerner le profil de chaque nouvelle campagne. Un œil sur les indicateurs de maturation et l’autre sur les prévisions météorologiques permet de piloter au plus près le début de campagne. Les échanges sur le terrain sont également fondamentaux.

Pourriez-vous nous parler des challenges spécifiques à cette année ? Quelles ont été les conditions climatiques ?

La campagne 2016 a été très chaotique (gelées, grêle, mildiou, échaudage et parfois l’ensemble cumulé !). On va donc être confronté à de fortes disparités d’un secteur à l’autre et également à l’intérieur d’un même secteur voire d’une même vigne. Cette hétérogénéité est complexe à gérer dans la définition du circuit de cueillette.

Quels sont vos pressentiments concernant ce Millésime 2016 ? Allez-vous produire une cuvée millésimée 2016 ?

Il est bien trop prématuré pour avoir un avis pertinent à ce stade.

Comment transmettez-vous votre expérience au sein de la Maison Charles Heidsieck ?

Nous sommes une petite entreprise et le caractère « artisanal » est très présent dans notre culture. La taille des équipes est réduite et il y a beaucoup d’échanges entre collaborateurs. J’ai encore ce regard extérieur qui est nécessaire pour challenger parfois des usages ancestraux qu’il est nécessaire de faire évoluer.

Pourriez-vous partager avec nous un souvenir fort lié au champagne ?

J’en ai énormément, cela fait partie de mon mode de vie. Je retiendrais la goutte de champagne avec laquelle j’ai baptisé mes enfants à leur naissance, tradition familiale.

Comment aimez-vous déguster le champagne ? Quel est votre moment de dégustation privilégié ?

Je n’ai pas de rituel défini. J’ai dépassé les codes et usages dogmatiques de consommation de Champagne (célébration, apéritif…). J’en consomme presque quotidiennement plus pour ce qu’est le vin que sa symbolique. Aux flûtes à champagne, je préfère les verres de capacité généreuse laissant pleinement s’exprimer le vin.

Quel serait votre « mot de la fin » pour évoquer les Champagnes Charles Heidsieck ?

Hédonisme.

 

Propos recueillis par la Rédaction Champmarket

> Découvrir les Champagnes Charles Heidsieck

 

Cyril Brun en quelques mots :

Né en Champagne d’une famille de vignerons négociants, Cyril Brun semblait prédestiné à développer une passion pour l’œnologie. Après des études de Commerce et d’œnologie à l’université de Reims, il a travaillé ces 15 dernières années au sein d’une autre grande Maison de Champagne. Personnage charismatique, doté d’un grand sens de l’humour et d’un charme subtilement anglais, Cyril Brun semble incarner parfaitement les valeurs de la Maison Charles Heidsieck et se fait digne successeur de Thierry Roset, précédent Chef de caves.

 

Crédits photos : Charles Heidsieck