La Fondation Louis Roederer mécène de l'exposition Joan Miro au Grand Palais
Actualités & Nouveautés

La Fondation Louis Roederer mécène de l’exposition Joan Miró au Grand Palais

La rétrospective de Joan Miró au Grand Palais se termine le 4 février. Il est encore temps de venir admirer cet évènement réunissant près de 150 oeuvres, dont certaines inédites en France, et couvrant 70 ans de création du célèbre artiste catalan !

44 ans après la dernière rétrospective qui lui était consacrée, c’était en 1974, au Grand Palais déjà, Miró revient à l’honneur à travers une exposition qui retrace l’évolution technique et stylistique de ce grand artiste, créateur d’œuvres passionnément variées.

C’est à l’un de ses amis, Jean-Louis Prat, directeur de la Fondation Maeght pendant 35 ans que revient le commissariat de cet événement mémorable auquel les plus grands musées et les collections les plus foisonnantes ont participé. En tant que mécène, la Fondation Louis Roederer a évidemment soutenu cet évènement : « car nous aimons évidemment Miró comme un poète “de garde” qui accompagne le souvenir de toutes ces années par ses couleurs et ses rêves réinventés sans cesse. Une rétrospective Miró de cette dimension est une fête de l’éblouissement et du bonheur que le Grand Palais se devait de répéter. » – Michel Janneau, Secrétaire Général de la Fondation Louis Roederer.

La Fondation Louis Roederer mécène de l'exposition Joan Miro au Grand Palais
Joan Miro Bleu II, 1961 Huile sur toile Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne © Successió Miró / Adagp, Paris, 2018 Photo Centre Pompidou, MNAM-CCI, dist. Rmn-Grand Palais / Philippe Migeat

 

Miró crée à partir de ses rêves et nous ouvre les portes de son univers poétique. Il transforme ainsi le monde avec une apparente simplicité de moyens, qu’il s’agisse d’un signe, d’une trace de doigt ou de celle de l’eau sur le papier, d’un trait apparemment fragile sur la toile, d’un trait sur la terre qu’il marie avec le feu, d’un objet insignifiant assemblé à un autre objet. Miró fait surgir de ces rapprochements étonnants et de ces mariages insolites un univers constellé de métamorphoses poétiques qui vient réenchanter notre monde.

“Pour moi, un tableau doit être comme des étincelles. Il faut qu’il éblouisse comme la beauté d’une femme ou d’un poème”.

La Fondation Louis Roederer mécène de l'exposition Joan Miro au Grand Palais
Joan Miro – Mont-roig, l’église et le village, 1919 Huile sur toile Barcelone, Fundació Joan Miró, en prêt d’une collection particulière © Successió Miró / Adagp, Paris, 2018 Photo Successió Miró Archive

 

La Fondation Louis Roederer mécène de l'exposition Joan Miro au Grand Palais
Joan Miro – Portrait de Vicens Nubiola (Homme à la pipe), 1917 Huile sur toile Essen, Museum Folkwang © Successió Miró / Adagp, Paris, 2018 Photo Successió Miró Archive