Conseils du Sommelier

Les quatre critères essentiels de la bonne conservation du champagne

Jérôme Obriot, le Directeur Général du groupe Eurocave, le leader mondial de la cave à vin de vieillissement, dévoile les astuces, les petits secrets mais aussi les clichés de la bonne conservation du champagne dans une cave à vin.

Comment bien conserver son champagne dans une cave à vin ?

« Le champagne est ce que l’on appelle un ‘vin tranquille’. Par conséquent, la bonne conservation d’un champagne suit exactement les mêmes critères et les mêmes règles que celle d’un bon vin tranquille traditionnel. A commencer par la nécessité qu’il y ait une température constante de 12°. L’hydrométrie est également prépondérante, et doit être de l’ordre de 75 %. Et, bien entendu, les bouteilles doivent être couchées et à l’abri de la lumière.

Les quatre critères essentiels de la bonne conservation du champagne sont donc la température, l’hydrométrie, la température constante et la lumière. Et, concernant sa bonne température de service, elle varie entre 6° et 8°. »

Des pratiques sont-elles à éviter absolument concernant la bonne conservation du champagne ?

« Il y a bien entendu des choses à ne pas faire et à éviter. Comme de placer son champagne dans une cave de vieillissement à température trop basse ou trop élevée. En effet, si la température est trop haute, cela va vieillir le champagne plus vite. A contrario, une cave à vin trop froide va l’empêcher de s’épanouir…

Le champagne a moins besoin de vieillissement que le vin traditionnel, car il est souvent prêt à déguster dès son achat. D’autant qu’une conservation trop longue peut entraîner la perte de l’effervescence du champagne ! »

Existe-t-il des « clichés » concernant la conservation du champagne, qui se révèlent être totalement faux ?

« Pour le champagne, il y en a un en particulier : l’astuce de la petite cuillère qui, en réalité, ne sert absolument à rien. Il n’y a en effet aucune raison physique, chimique ou technologique de mettre une petite cuillère dans les bouteilles de champagne entamées… »

D’ailleurs, est-ce possible de conserver l’effervescence du champagne, une fois la bouteille débouchonnée ?

« C’est très compliqué, pour ne pas dire impossible… Car, dans le champagne, il y a du gaz carbonique, qu’il est nécessaire de réintégrer pour essayer d’avoir le même champagne. Mais, en ajoutant du gaz carbonique, on altère forcément le goût du champagne. Il est donc impossible de retrouver le champagne comme vous l’avez trouvé initialement ! ».

Propos recueillis par La Rédaction Champmarket