L’art de la dégustation selon Ruinart : Coupe ou Flûte ?
Ruinart Art de la dégustation

Maison Ruinart afin d’apprécier toutes les qualités du champagne ! La coupe est arrondie, évasée, elle a le pied court : on la compare à un nénuphar. À contrario, la flûte est mince, étroite, elle est toute en longueur : c’est une tulipe. La première, avec sa large surface au contact de l’air, fait vite perdre son effervescence au champagne. Elle était très prisée il y a cent ans. À l’époque, il était effectivement de bon ton de déguster le champagne Ruinart sans bulles. La seconde, avec sa tuyère, permet au champagne de conserver sa vivacité et son bouquet. Elle existait bien avant, mais c’est vers 1930 qu’elle détrône sa cousine. Depuis, la flûte règne, même si l’habitude veut encore aujourd’hui qu’elle se fasse toujours appeler « coupe ! » lorsque l’on commande du champagne. Comme un vin, les grands champagnes, en particulier les champagnes millésimés ou les cuvées de prestige, qui ont bénéficié d’un long vieillissement en caves, ont “besoin de place” pour exprimer toutes leurs qualités. C’est pourquoi les champagnes Ruinart seront particulièrement appréciés dans un verre à vin dont la forme déploie parfaitement les arômes.   Retrouvez la gamme Champagnes Ruinart sur Champmarket   Source Champagne Ruinart]]>

1