Culture Champagne

Editions limitées aux écrins étonnants

Eclat, twist d’inventivité, ADN lié aux arts ou encore sublimation des rites de dégustation : les coffrets et éditions spéciales de fin d’année sont l’occasion pour les Maisons de Champagne de raconter une histoire particulière autour de leurs vins, leur histoire, leur identité. Voici notre sélection d’écrins étonnants.

La Maison de  Champagne A.R. Lenoble joue sur la sobriété élégante, avec un coffret qui enveloppe La Cuvée les Aventures. Cette maison met également sur le devant de la scène les Millésimes exceptionnels Grand Cru Blanc de Blanc 1973 et Grand Cru Blanc de Blancs 1996, présentés en magnum dans des écrins élégants.

Les Champagnes Henriot, eux, narrent deux histoires distinctes. Le Blanc de Blancs, cuvée emblématique, est mis en majesté grâce à un Coffret Twist. Jouant sur le bois laqué et le bois brut, avec des lignes pures et inclinées, il se compose de deux parties modulables selon l’envie. Il garde la cuvée au frais et peut servir de présentoir à la bouteille. La Cuvée des Enchanteleurs 1999 – constituée à parité de chardonnay et de pinot noir qui confère de l’élégance à sa structure complexe – est, elle, mise en valeur dans un coffret dévoilant une photographie d’Erwan Balanant. Un clin d’œil au 11 août 1999 et à son éclipse totale de soleil. Hasard ou conséquence, 1999 produit quelques mois plus tard un millésime exceptionnel en Champagne.

La Maison de Champagne Tsarine, de son côté, propose un coffret rappelant les boîtes et tables de maquillage. Son nom : Make-Up Artist. Une fois soulevé un plateau lumineux, apparaît la Cuvée Tsarine Premium, alors qu’en-dessous, un tiroir révèle quatre flûtes torsadées aux courbes élancées pour déguster ce champagne aux arômes fruités et à la fraîcheur effervescente.

La maison Laurent-Perrier, prolifique, s’illustre avec plusieurs éditions spéciales. Un élégant coffret en bois vient par exemple enrober le panache, la générosité et l’opulence de la Cuvée Alexandra Rosé 2004. Mais c’est surtout sa cuvée d’excellence, Grand Siècle, qui est mise à l’honneur à travers pas moins de trois versions, à l’occasion du centenaire de la maison. En version Magnum, son coffret est doté d’un bouchon stoppeur. Le Magnum possède l’avantage de préserver les arômes de toute oxydation, et leur permet de se développer et d’atteindre leur plénitude sans jamais perdre leur fraîcheur et leur vivacité. Les amoureux de cette cuvée pourront également la découvrir en format bouteille avec un autre coffret comprenant deux verres prestige. Enfin, l’une de ses réserves emblématiques, la Cuvée N°571J est magnifiée en magnum et en jéroboam, qui dormait dans le silence des caves depuis seize ans.

Nicolas Feuillatte est une autre maison misant sur de nombreux coffrets, aux fortes identités. Tout d’abord, une identité inventive et festive. Les cuvées Brut Réserve et Brut Rosé adoptent ainsi un Coffret Seau au graphisme étonnant, qui se décline en plusieurs versions : Bohème Chic rouge, Bohème Chic rose. Un jeu entre noir profond et couleurs vives en patchwork. Les cuvées de prestige Palmes d’Or 2002 et Palmes d’Or Rosé 2005 s’accompagnent également d’un seau Splendide, version luxe. Habillée de noir et d’or, la bouteille gravée de mille et un petits creux en forme de perle est un hommage aux perles noires que portait une diva qui jadis bouleversa Monsieur Feuillatte. Le coffret, lui, devient seau à glace une fois ouvert. La Maison prolonge également sa collection 1/4 (prononcé One Four), de petites bouteilles individuelles de 20 centilitres. Pour cette fin d’année, elles se réinventent avec des éditions limitées Brut et Rosé.

La Maison Taittinger fait coup double d’ingéniosité. Vive, fruitée, fraîche et fringante, la cuvée Prestige Rosé est accompagnée d’un étui à son image : un Freeze Bag rose boudoir dans lequel la bouteille peut être glissée et transportée au frais. Tandis que le Nocturne Rosé illustre sa structure et sa volupté noctambule à travers un habillage facetté à base d’encre luminescente. Cette Maison n’en oublie pas pour autant de cibler un format plus classique : le Comtes de Champagne Blanc de Blancs 2004 est célébré dans un luxuex coffret en bois.

Canard-Duchêne fait le choix du classicisme : sa grande Cuvée des Lys Charles VII Blanc de Blancs mise sur un coffret qui ceint la bouteille d’un bleu ciel orné de motifs emblématiques de l’identité graphique de la Maison.

Barons de Rothschild : un chic intemporel, au fort impact visuel. Le coffret de la cuvée Brut, d’un noir profond, s’ouvre comme on découvre un trésor, accueillant une bouteille de la cuvée signature de la Maion et deux flûtes personnalisées.

Autre maison qui signe son élégance d’un noir racé : Thiénot. La cuvée Alain Thiénot 2002 se présente avec un coffret sombre dont se détache le sigle du « T » calligraphié.

Delamotte : une belle inventivité ! D’un côté, un coffret  associe un « Seau Bulles », un seau en plastique transparent constellé de bulles décoratives avec 3 demi-bouteilles de Blanc de blancs : effet esthétique et festif garanti. De l’autre, un élégant porte-bouteille en cuir brun à boucle contient trois bouteilles  de Blanc de blancs : une manière stylée de transporter et mettre en valeur les vins.

Quant à la Maison G.H.Mumm, elle dévoile comme un nouvel épisode de ses Champagne Protocoles, cette ré-invention des codes de dégustation dans toute leur noblesse et leur authenticité. En invitant le célèbre designer Ross Lovegrove à réinterpréter le rituel de sabrer le champagne, elle propose un superbe coffret : un Deluxe Case laqué blanc, aux lignes sculpturales, réunissant un sabre contemporain en acier inoxydable et un magnum de G.H.MUMM Cordon Rouge.La Rédaction Champmarket

> Découvrez la sélection IDÉES CADEAUX sur Champmarket