Interviews

Champagne Barons de Rothschild – Interview de Frédéric Mairesse – Directeur Général

Frédéric Mairesse, directeur général du Champagne Barons de Rothschild : la culture de l’excellence.

Depuis juin 2010, Frédéric Mairesse pilote la Maison de Champagne de la prestigieuse Famille Rothschild. A la fois gourmet et sportif, ce manager-œnologue vise la perfection.

Champ’market : En mai 2011, vous lanciez les Champagnes Barons de Rothschild en France. Avec quelle ambition ?

Frédéric Mairesse : La Famille Rothschild a une culture de l’excellence. Elle signe des Champagnes premiums, qui rivalisent avec les plus prestigieuses marques champenoises. Depuis mai, nous avons vendu environ 15 000 bouteilles avec un objectif de 25 000 en 2011. Nous sommes sur un marché de niche assez exclusif.

Pourquoi ce Champagne fait-il rêver ?

Nos assemblages sont à base principalement de Chardonnay des premiers et grands crus de la Côte des Blancs, y compris le Rosé. Or, c’est un raisin rare en Champagne qui est très recherché dans la composition des millésimes et des têtes de cuvée. Par ailleurs, nous n’utilisons que les premiers jus issus des pressoirs pour élaborer nos assemblages, gage de pureté et de qualité. Nous obtenons ainsi des vins fins et élégants qui, après un vieillissement de 4 ans en bouteille, donnent des arômes aériens avec un bel équilibre en bouche et une mousse fine. Cette délicatesse du Chardonnay mariée à ce vieillissement important permet de doser légèrement nos cuvées. Nos Champagnes se suffisent à eux-mêmes sans ajout majeur de sucre.

Comment surprendre les connaisseurs ?

Depuis cet été, nos Champagnes Barons de Rothschild Brut et Barons de Rothschild Blanc de Blancs sont proposés en Magnum, Jéroboam et Mathusalem. Il nous fallait attendre un à deux ans de plus pour mettre sur le marché ces gros flacons qui demandent du temps pour s’épanouir. Ils sont présentés dans des caisses luxueuses, laquées, avec les armoiries de la Famille Rothschild en or et en relief. Les gros formats sont parfaits pour recevoir des relations amicales ou professionnelles.

Quel est votre meilleur souvenir de dégustation ?

J’ai eu la chance de redécouvrir un Blanc de Blancs millésime 1961 d’une grande Maison du Mesnil sur Oger, dont les arômes étaient aussi complexes que ceux des plus grands Bourgognes blancs. Cinquante ans après, on retrouvait la force du Chardonnay ! Je suis œnologue. Alors, avoir la chance d’élaborer ce type de Champagne est un challenge très motivant !

> Découvrez la gamme de Champagne Barons de Rothschild

Propos recueillis par Lucie Saunier –AdC – L’Agence de Contenu