Interviews

Franck Nicaise, Chef de Cave de la Maison Henri Abelé

La Maison de Champagne Henri Abelé est inspirée par la personnalité de son fondateur, à la fois homme de tradition fortement attaché à la ville de Reims et entrepreneur moderne, acteur de l’avenir du champagne. L’art de vivre d’Henri Abelé veut réconcilier tradition et innovation, savoir-faire et création, le patrimoine en l’avenir. Le Chef de Cave de la Maison Abelé ne pouvait être qu’un enfant du terroir. Franck Nicaise travaille dans le respect des traditions et la recherche permanente d’innovation.

Vous êtes une maison à taille humaine, avec une production limitée et une distribution sélective. Quelles sont les raisons de ces choix ?

Nous avons fait le pari audacieux d’une production volontairement limitée en refusant de sacrifier la qualité au profit des volumes ; un choix assumé, qui nous permet de n’offrir que le meilleur et de conserver une dimension à taille humaine. Nous travaillons ainsi avec une philosophie d’artisan, faite de qualité et d’exigence. Du brut sans année aux cuvées prestiges millésimées, chaque cuvée fait l’objet d’un véritable travail d’orfèvre.

Champagne Henri Abelé

Parlez-nous du tournant qu’a représenté votre arrivée et de la nouvelle cuverie. Comment l’élaboration et le style de la Maison Henri Abelé a-t-il évolué ? Comment décririez-vous le style de la Maison  ?

D’abord consultant pour la Maison Henri Abelé, j’ai choisi de m’investir pleinement dans la Maison en 2007. Grâce à la dimension humaine et à la production limitée,  je peux agir sur tous les facteurs qualitatifs, et j’ai pu retravailler le style et insuffler « ma griffe » aux champagnes Henri Abelé.

Le  travail du style de la maison commence dans le choix des raisins. Pour chaque cuvée, je sélectionne certains terroirs. Ces sélections s’opèrent dans le cadre de contrats d’une grande fidélité liant la maison aux viticulteurs les plus convoités de la Côte des Blancs et de la Grande Montagne de Reims. Plus on monte en gamme, plus on cible les terroirs, jusqu’aux crus d’exception pour les “Sourire de Reims” (Sourire de Reims Millésime 2007 et Sourire de Reims Rosé Millésime 2003).

Depuis l’installation d’une nouvelle cuverie en 2007, un parc important de petites cuves permet une vinification sur mesure, par cru et par terroir, dans le respect de l’évolution du vin. C’est une vraie force pour laisser s’exprimer au mieux chaque terroir. Puis à partir d’une multitude de terroirs vinifiés séparément, je sélectionne les parcelles composant le tableau. Cette précision dans l’assemblage marque le style des champagnes de la maison.

Enfin notre style est marqué par la patience. Chez Henri Abelé, la spécificité de la méthode de vinification de ses champagnes repose sur des assemblages tardifs, à parfaite maturité, et un très long vieillissement en cave – bien au-delà du délai minimum de vieillissement imposés par la réglementation champenoise.


Champagne Henri Abelé

Cette année marque un tournant dans votre communication et votre positionnement. Quels ont été les profonds changements en termes de communication ? Comment définissez-vous l’esprit et les valeurs des Champagnes Henri Abelé ? 

Je ne sais pas si on peut parler de tournant, mais plutôt de mise en lumière de ce que la maison possède depuis  longtemps.

Une des particularités de la maison est d’avoir toujours su tirer profit de ce que la tradition offrait de meilleur, tout en utilisant des techniques et des idées nouvelles. Par le passé, Henri Abelé a toujours eu un esprit audacieux et novateur. L’innovation a d’ailleurs été le mot d’ordre de nombreuses générations : tant dans la commercialisation du champagne, que dans la mise au point de procédés techniques. Nous voyageons sans cesse entre héritage et modernité : par exemple, nous respectons les temps du vin, comme lorsque les vinifications étaient rythmées par les saisons, mais nous utilisons des cuves ultra modernes en acier inoxydables !

Autre exemple, on peut proposer des cuvées très audacieuses. Le Sourire de Reims Rosé est une cuvée unique, l’aboutissement d’un processus exigeant, de la sélection des raisins exclusivement cultivés sur les coteaux des Riceys à la macération de grappes entières.

Si nous avons choisi pour notre Brut 2007 en édition limitée d’habiller la bouteille d’une Toile de Jouy moderne et revisitée, ce n’est pas par hasard. C’est un clin d’œil à cet esprit qui nous habite chaque jour. Transmettre et offrir le meilleur de ce que peut offrir la Champagne, avec une pointe de contemporanéité.

La cuvée de prestige « Sourire de Reims » fait référence avec la statue de la Cathédrale Notre Dame de Reims. Quels sont les liens de la Maison Henri Abelé avec cet édifice emblématique de la ville de Reims ?

Le « Sourire de Reims » ou «  l’Ange au Sourire » est la statue de l’ange souriant que l’on peut admirer sur l’imposante Cathédrale Notre Dame.

L’attention portée par la Maison au patrimoine rémois a commencé après la 1ère guerre mondiale, par la restauration de la statue «L’Ange au Sourire» décapitée lors d’un incendie en 1914. Une statue qui est devenue l’emblème exclusif de la maison Henri Abelé.

Henri Abelé a été en effet l’un des premiers négociants à revenir à Reims et a financé la réhabilitation de la cathédrale, à travers la fondation de « la Société des Amis de la cathédrale ». Cette noble initiative d’Henri Abelé, encore en action de nos jours, a permis de suivre et de financer une partie de chacune des campagnes de restauration en faveur de la cathédrale.

Entretenir et transmettre le patrimoine artisanat d’exception reste  en effet une préoccupation importante de la maison Henri Abelé.

Champagne Henri Abelé Sourire de Reims Rosé

Quel serait le lieu emblématique, le plus représentatif, de votre Maison ?

Les 2 km de cave de craie creusées en plein cœur de Reims sont un peu la bibliothèque de la maison. Chaque année, on rajoute un ouvrage à la collection.  C’est dans la quiétude de ces caves que reposent ensuite nos cuvées durant des années, temps de repos nécessaire pour leur parfaite maturité.  Après le travail précis et les gestes minutieux de l’homme, vient le moment où le créateur se retire et laisse la nature reprendre ses droits.


Quels sont vos meilleurs souvenirs liés au Champagne ?

Un magnum de la Maison de 1964, dégusté en 2007 pour une réception aux Crayères. C’est l’année d’arrivée de mon prédécesseur (je n’étais pas né …). Une fraîcheur étonnante mariée à la vinosité et aux notes de confit, j’espère que le 2007 sera à ce niveau en …2050

Comment et à quel(s) moment(s) recommandez-vous de déguster le Champagne ?

Il y a un Champagne pour chaque moment, les millésimés pour la table. Le Champagne Henri Abelé Blanc de Blancs pour se rafraichir au bord de la piscine. Le Sourire de Reims Rosé pour un verre au salon, en fin d’après-midi pour refaire le Monde entre amis. Le Champagne Henri Abelé Brut Traditionnel pour tous les autres moments !

Quel serait votre « mot de la fin » pour conclure cette interview ?

Le mot Fin ne fait pas partie du vocabulaire champenois, nous sommes dans la patience et le temps long, j’assemble des cuvées pour les cinquante prochaines années …

Propos recueillis par la Rédaction Champmarket

> Voir la sélection de Champagnes Henri Abelé