Le Chiberta, 1 étoile à 20 mètres des Champs-Elysées par Guy Savoy

Le Chiberta, 1 étoile à 20 mètres des Champs-Elysées par Guy Savoy

Chiberta par Guy Savoy1 étoile au Guide Michelin, est idéalement situé, à deux pas de la Place de l’Etoile et des Champs-Elysées. Ce qui définit le Chiberta ? Sa cuisine étoilée, sa cave inépuisable, son accueil charmant et son atmosphère chic et feutrée.

Côté cuisine?

Les Chefs Stéphane Laruelle et Guy Savoy proposent à la carte des incontournables comme le Foie gras de canard vendéen, mi-cuit en fine gelée de rhubarbe confite, crumble au poivre Timut ou le Rouget Barbet cuit « entier » au beurre d’algues, coquillages, fenouils et citron confits et pour les plus gourmands le Chocolat lacté, mousse craquante, parfait praliné-noix de Pécan.
L’on vient au Chiberta pour déjeuner, pour dîner, ou simplement pour grignoter en commandant juste un plat ou une douzaine d’huîtres.

Côté champagne?

La carte du restaurant Le Chiberta propose des champagnes d’exception. Nottament ceux de la Maison Louis Roederer

Le Brut Premier de Louis Roederer se veut l’expression du style maison Louis Roederer. C’est réussi ! Ce champagne brut riche, fin et précis témoigne d’une personnalité complexe. Un grand classique qui sait sortir du lot.

La cuvée Louis Roederer Brut Rosé possède un charme fou ! Le Brut Rosé 2013, issu d’un millésime de fraîcheur, révèle toute la matière juteuse des Pinots noirs du terroir précoce argilo-calcaire et exposé plein sud de Cumières, affinés et étirés par la fraîcheur des Chardonnays de Chouilly exposés au Nord.

Le chef aux trois étoiles est l’un des meilleurs ambassadeurs de la gastronomie française à travers le monde.
En 1980, il se sent prêt à voler de ses propres ailes et s’installe rue Duret dans le 16 e arrondissement de Paris où la première étoile arrive un an plus tard. En 1987, il emménage au 18 de la rue Troyon dans le 17 e arrondissement dans son restaurant éponyme. Il reçoit sa seconde étoile la même année et obtiendra la troisième en 2002. Toujours à l’affût de l’évolution de la société, Guy Savoy lance un nouveau concept, les bistrots de chefs. Entre 1988 et 1995, il ouvre ses bistrots de l’Etoile qu’il revend par la suite pour créer d’autres maisons. A Paris, il enchaîne les ouvertures de nouvelles tables dans différents arrondissements : L’Atelier de Maître Albert dans le 5e ; Les Bouquinistes dans le 6 e ;  Le Chiberta dans le 8 e.

1