Champagne MOËT & CHANDON

Grand Vintage Rosé 2012 Bouteille (0.75L) | Coffret

Le Grand Vintage Rosé Moët & Chandon est un champagne d’exception ! 43ème millésime rosé de la Maison, le millésime 2012 se distingue par sa maturité, sa complexité et son charisme.

62,00 

La livraison est offerte dès 180 euros d'achat. Profitez-en !

Description

Le Grand Vintage Rosé 2012 évoque le passage du printemps à l’été, avec une certaine délicatesse, accompagnée de fraîcheur et de nuances de corail.

Présentée dans son luxueux étui cadeau, la cuvée Moet & Chandon Grand Vintage Rosé 2012 est idéale pour offrir ou pour toutes vos occasions de dégustation.

Dégustation

Une couleur subtile, rose corail, avec des nuances orangées et une effervescence fine et persistante.

Un nez frais; les premiers parfums de pamplemousse rose et d'orange sanguine évoluent vers des notes de petits fruits rouges à noyau, comme la cerise Morello, avant d'aller vers des nuances plus botaniques de fraise et de rhubarbe.

Le palais est harmonieux, avec une première impression d'harmonie, de douceur et de soyeux. La texture, d'abord légère et délicate, s'affirme dans la note fiinale, légèrement astringente, avec des nuances de fruits à noyau, comme la prune Victoria ou la quetsche.

Fiche technique

Assemblage : Pinot Noir 42%, dont 13% de vin rouge, Chardonnay 35%, Meunier 23%.

Vinification : Temps de vieillissement en cave : 7 ans.

Dosage : 5 g/litre

Caractéristiques : Chaque Grand Vintage Moët & Chandon est unique et original : c'est l'interprétation personnelle et libre de maître de Chai de Moët & Chandon, au service des qualités propres aux raisins de l'année.
Grand Vintage Rosé 2012, 43ème millésime rosé de la Maison, se distingue par sa maturité, sa complexité et son charisme.
Grand Vintage Rosé 2012 évoque le passage du printemps à l'été, avec une certaine délicatesse, accompagnée de fraîcheur et de nuances de corail.

Les vendanges 2012 :
L'année 2012 restera dans les annales de la viticulture champenoise, tant par la quantité de coups durs subis que par la qualité du résultat final. Dame Nature a infligé aux vignes le plein éventail ou presque des catastrophes météorologiques possibles : gelées en hiver, gelées au début du printemps, gelées à la fin du printemps, pluies torrentielles, averses de grêle, vague de froid en pleine floraison et, pour finir, épisode de canicule et restrictions d’eau en fin d’été ont mis vignobles et vignerons à rude épreuve. Et pourtant, grâce à l'un de ces revers de fortune dont la Champagne a le secret, un mois plus tard, il se murmurait que 2012 compterait sans doute parmi les grands millésimes. C'est du mois d'août qu'est venu le salut. Le temps chaud et sec, combiné à un rendement faible (9 000 kg/ha, soit 40 % de moins que la moyenne sur 10 ans), a mis fin à certains problèmes de santé du raisin et facilité sa maturation. Le début des vendanges s'est échelonné du 10 au 26 septembre, en fonction de l'emplacement des vignes, du fait d'importantes disparités. Avec 10,6 ° d'alcool potentiel et 7,8 g/l d'acidité totale, les raisins de 2012 se sont avérés plus sucrés et plus acides que la moyenne sur 10 ans. Ces proportions étaient similaires à celles de 2002, 1989 et 1966, trois excellents millésimes, marqués par une remarquable longévité.

Année de millésime : 2012

    1